Fantasmagorie

Richard dadd le coup de mai tre du bu cheron magicien 1855 1864 huile sur toile 54 x 39 cm tate britain londres

Sur une toile de Richard Dadd, Le coup de maître du bûcheron-magicien, 1855-1864, 
huile sur toile, 54 x 39 cm, Tate Britain, Londres

 

 

Pas plus haut que trois marrons

Pas plus gros que trois pâquerettes

Le petit peuple des légendes n’était pas là pour rire chaque jour. Multitude de personnages affublés d’étranges atours, ils faisaient passer le temps et les époques tant bien que mal. Ils étaient surveillés par plus grands qu’eux ; méchants conquistadors venus vainqueurs d’un ailleurs incertain.

Ces petites gens, ceux d’en bas, ces moins que rien, étaient sur cette terre ils ne savaient pourquoi, aucun n’en connaissait la raison. Ils subissaient saisons, tristesse et grisaille. De temps en temps, à califourchon sur une boule de platane, ils devaient un peu s’amuser.

Moi, j’ai envie de leur rendre hommage, de les célébrer ces simples, ces vilains, ces déboussolés assis dans cette sinistre cour des miracles. J’ai envie de leur crier courage, je sais que vous résisterez aux époques !

Vous serez korrigans, lutins, farfadets, trolls et  compagnie…

Vous serez des légendaires, vous serez l’imaginaire qui traverse par transmission orale les générations. Vous serez légende et tradition populaire, vous serez petit peuple, créatures fantastiques et vous alimenterez les peurs et les rêves des hommes

 

Fantasmagorie

Pas plus haute que trois marrons

Se cache dans l’âme

 

Elle n’a que faire des religions, toute seule elle offre à l’homme la peur, la curiosité, l’espoir, tout le surnaturel dont il a besoin.

 

jamadrou © 8 mars 18  (A fleur d'image)

 

A partir de cette image, d'autres textes ici, clic!

 

 

Commentaires (8)

Josette
Comme tu as bien pensé à tout le petit peuple... j'aime cette fantasmagorie !
jamadrou
Merci Josette, lectrice attentive et toute en empathie
Marie Minoza
  • 3. Marie Minoza (site web) | 10/03/2018
Cette toile se promène de blog en blog, elle m'intrigue...J'aime lire ici et là l'interprétation qu'on en fait!

La tienne décrit bien tout ce petit monde imaginaire, invisible mais qui erre dans nos fantasmes...Légendes et contes qui peignent dans nos âmes des pays fantastiques de peurs ou de rêves pour s'éloigner parfois de la vraie vie...
jamadrou
Merci pour tes mots
Une toile proposée par Adamante dans" l'Herbier poésies" ...Marie tu devrais participer.
Balaline
  • 5. Balaline | 12/03/2018
Ils sont super tes korrigans, tout "ce petit peuple " qui veillent sur nos forêts et se cachent à notre arrivée; juste un frisson qui passe et le tour est joué.
Ils nous ont transmis cette part de rêve tout droit jaillie des belles heures de notre enfance et qui chemine pas à pas !
jamadrou
Oui Balaline si tu as lu tout cela c'est que les korrigans font bien leur ouvrage.
Jeanne Fadosi
  • 7. Jeanne Fadosi (site web) | 23/03/2018
je suis sûre que cet original devenu l'artiste d'une seule oeuvre ne savait sans doute pas parler aux humains, jusqu'à l'irréparable, mais savait voir , entendre et parler aux fées et à tout le petit peuple des arbres et des forêts ... un bien beau texte
jamadrou
  • 8. jamadrou | 23/03/2018
Merci Jeanne

Je viens de lire un texte sur cet artiste étrange qui rejoint bien tes mots.
un clic ici Jeanne

Ajouter un commentaire