Naissance d'une passion

 

 

Sujet semaine 18 chez Mil et Une, peinture d'Emile Claus

un clic sur la photo

Le jardinier

 

Le jardinier comme moi vieillit.

Mais il est toujours bel homme avec son côté nature  et « brut de pomme », oui il est énergie brute

Et de plus toujours bien charpenté comme on dit chez nous !

Philosophe à ses heures quand il compare arbres et fleurs à l’homme « ce sacré animal. »

Il est toujours prêt à bichonner chaque matin « les grands êtres » la pelouse et les parterres fleuris.

Il aime aussi faire naître de nouvelles variétés de plantes qu’il m’offre comme un trésor dans un simple pot en terre.

Il s’appelle  Léon Clause, un jour je lui ai demandé s’il était descendant ou s’il avait des enfants parmi la société du grand grainetier Clause. Un peu gêné, il m’a dit qu’il avait  « Le guide Clause du jardinage » Il m’a dit aussi comme une confidence que cette société Clause fondée en 1891,  eh ! bien petit il avait toujours rêvé de faire partie de cette grande famille, lui le sans parents sans compagne sans enfants.

Clause

D’où sa passion pour le jardinage ? Lui pour qui il est si difficile de remonter aux sources...

Depuis ce jour nous sommes l’un et l’autre restés silencieux mais attentifs à Notre jardin.

Donc ce matin il a empoté une nouvelle plante à la fleur discrète rouge et aux larges feuilles en forme de cœur, il me l’a posée sans un mot et sans traces de chaussures terreuses, dans l’entrée,  sur le petit guéridon où trônent les photos de mes petits.

J’étais dans la cuisine en train de faire mes confitures, je l’ai vu entrer et discrètement enlever, non ! pas ses gros sabots, mais une étiquette qu’il a jeté dehors dans la poubelle du jardin.

Il est reparti avec ses gros sabots, discret comme un poète puis il a pris un râteau et a ratissé les graviers de l’allée pour m’offrir des lignes où écrire mon émotion.

Je n’ai pas résisté et dans la poubelle je suis allée voir. J’ai trouvé la petite étiquette, c’était le nom qu’il avait donné à cette plante simple et un peu dégingandée : « La strawberry jam » la confiture de fraise

Emile n’est plus il s’en est allé dans les verts pâturages.

Sur le guéridon de l’entrée il y a une énorme plante, les photos de mes petits enfants sont dans mon bureau.

Jam'  le 30 avril 

 

Une poésie une chanson? un clic ici

 

Vos commentaires ici ou là-bas, clic! Merci

 

 

 

 

Commentaires (9)

julie

:)
Des mots qui résonnent tel un cluster mélodieux sur la portée tracée par ce brave Léon, dans ton jardin... délicieuse Jam(a)
Bonne fin de dimanche, Jamadrou. Bisous.

jamadrou

cluster? je ne connais pas Julie. Léon tu as raison a peut-être bien tracée une portée où une mélodie pourrait être déposée
quant à la confiture attention c'est une bonne nourriture mais ça colle à la figure!
Julie j'aime dans tes com. ton originalité et ta bonne vue: tu as trouvé le clin d'oeil au jam de jamadrou
encore une fois merci à toi.

julie

Hum ! mot découvert dans ma nouvelle méthode de "piano"

jamadrou

OK alors de découverte en découverte écrivons notre propre partition sur la portée tracée par nos compagnons....

jam'
  • 5. jam' | 30 Avr 2017

Image

(une grappe de groseille)

eva

Le jardinage, c'est la passion des poètes...
Très joli récit, plein de tendresse...

jamadrou

Si tu le dis Eva moi je te crois

Marie Minoza
  • 8. Marie Minoza (site web) | 03 Mai 2017

Jardiner c'est croire en la vie!

jamadrou

Une bien belle maxime Marie

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau