Et si la joie se cultivait, se soignait

et si la joie ne demandait pas grand chose?

La joie pousse seule, un petit coup de pouce et,

au coeur de l'hiver,  elle éclate

et devient bijou,  petit joyau.

Lui ôter les tristes feuilles passées

et profiter au mieux de son éclat.

Je vous l'avais montrée, le jour de Noël

elle était prête au coeur de mon jardin

et aujourd'hui, elle sourit si fort 

que mon coeur est en joie.

Hellébore, rose de Noël...

j'avais oublié de vous donner son petit nom:

Bel Esprit

Vous comprenez pourquoi je souris!

 

 jamadrou © 2015  

 

 

Bel esprit2

 

Bel esprit

 

Bel esprit3

JD. photos prises à 16h30

 

 

 

« Il était bien rare que Sido n’eût pas trouvé dans le jardin, vivaces épanouies sous la neige,

les fleurs de l’ellébore que nous appelons rose de Noël.

En bouquet au centre de la table, leurs boutons clos, ovales,

violentés par la chaleur du beau feu,

s’ouvraient avec une saccade mécanique qui étonnait les chats et que je guettais comme eux. »

 

Colette, De ma fenêtre, 1942

 

 

 

Commentaires (4)

jill bill

Et bien jamadrou, nous avons pour thème au coucou de vendredi les fleurs d'hiver, j'ai lu une belle légende sur l'hellébore, une pauvre bergère n'avait rien à offrir à l'enfant Jésus, comme les rois mages et autres bergers, un ange passant par-là changea sa larme en fleur... hellébore était née... ;-) merci, jill

josette

Ne pas chercher le bonheur mais trouver la joie quand elle passe...

jamadrou

joli Jill, une larme en fleur puis une fleur en joie...la nature (Jésus?) fait bien les choses...

jamadrou

oui Josette, « La joie est en tout ; il faut savoir l'extraire. » Confucius
bonne soirée

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau