Spectacle 2

 

Ce que j’écris ici et là est engendré par ce que je vis, par l’attention que je porte aux choses qui bougent autour de moi ou qui se passent en moi.

Une écriture qui se nourrit de ce que je lis, vois et entends : temps et espace confondus

J’ai l’impression que je vis mieux parce que j’écris . 

Que je vis de façon plus dense parce que j'essaie de vous raconter . 

Oui, je vis mieux ainsi car  en tentant une mise en mots , une mise en forme de ce qui l’instant d'avant était informe,  je me remplis.

L’informe prend ma forme ; me voilà en forme.

Vouloir partager c’est donner vie à ce qui n’était qu’intuition, sensation de choses primordiales parce qu’éphémères .

Vous comprenez comme vous êtes importants, vous comprenez comme vous m’êtes nécessaires même si vous ne faites que passer sans vous arrêter et sans prendre le temps de me dire que vous saviez tout cela . Même si  vous veniez par là juste par curiosité comme on vient au « spectacle »

 

Le ciel ce soir est comme il doit être clair lumineux et nuageux aussi.

 

 

F47cc855 c402 40dc a467 049d90b21df0

 

Plus la soirée approche du mois de juillet  plus le ciel devient menaçant

roulement de tonnerre, grosses gouttes de pluie qui font peur aux arbres aux herbes et aux fleurs

juillet vient de naître sous une cascade d'eau!!

Commentaires (6)

Marie Minoza
  • 1. Marie Minoza (site web) | 02/07/2018
Juillet et son cortège de soleil,
de nuages ou d'orage
Juillet au sable fin
Aux gentianes des montagnes
Juillet encore un mois
à partager mots et ressentis!

Merci pour tous ces mot d'amitié et création qui jalonnent tes pages:
petits coquillages de rencontres et d'amour...
Balaline
  • 2. Balaline | 02/07/2018
Sous une cascade de sensations, de partages, de signes peints à l'encre ou en couleurs....la vie qui tourne tout autour, à pas feutrés, à chants mélodieux, à teintes nacrées et dorées de l'été.
Tout voir, tout entendre, tout toucher, du regard ou de la main, se laisser bercer par le doux, le chaud, le tendre, le délicat ,le sensible; portes ouvertes sur ce temps fugace qui s'éloigne à grands pas, qui nous rapproche du vrai, du "parfait ".
jamadrou
Oh Marie! Merci à toi, pour cette belle et douce poésie, merci à vous , mes lecteurs adorables!
jamadrou
Balaline tu déposes ta poésie avec délicatesse et attention comme un cadeau au pied de mon été ...
Vraiment merci.
Quichottine
  • 5. Quichottine | 03/07/2018
Je passe, parfois comme un nuage, mais jamais insouciante ou indifférente à ce que tu écris.
Écrire est nécessaire à beaucoup, en avoir un retour aussi.
Je lis, je réfléchis, je ressens le plus souvent. Il faudrait que je puisse toujours mettre des mots sur le ressenti.
En ce jour de juillet, le soleil s'est invité, il a chassé les nuages, tout est bleu, si bleu...
Mais entre ce que je vois et ce que je suis, il y a sans doute tout un monde.
Alors, j'ouvre des fenêtres, je lis, je prends les mots découverts, je les mets quelque part entre le ciel et moi.
Comme un parapluie, un paratonnerre, un parasol peut-être, un abri.
Tout cela me protège... des éléments ou de moi, je ne sais pas.
Passe une douce journée Jamadrou.
Tes mots sont le plus souvent un nouveau voyage.
Merci.
jamadrou
Quichottine écrivons, racontons, partageons....

Ajouter un commentaire