Elle s'écroule

Maison4Ce n'est pas la guerre

Ce n'est pas un tremblement de terre

Le ciel est bleu

Son temps à elle est fini

elle s'écroule d'avoir tant abrité tant protégé

elle s'écroule pour faire place nette à demain

Ecoutez ce que les pierres racontent

tant de souvenirs tant de vies tant de sourires et de larmes

Aucune résistance: elle s'écroule

elle n'allait pas trop mal mais son grand âge l'a emportée

elle s'envole dans la tornade grise au dessus de sa tête.

 

Maison

 

le 24 juillet 2017

 

 

 

Commentaires (17)

Pascal

Les pierres d'hier
pour des maison d’aujourd’hui
abritant les enfants de demain

jamadrou

Pascal, et oui c'est ça la vie.
Pascal sais-tu où s'en va l'âme des maisons ?

kastor
  • 3. kastor | 24 Juil 2017

Je me permets d'adresser une amorce de réponse à la question posée à Pascal.

Chaque maison a une âme et des racines ancrées dans le cœur de ses habitants successifs. Alors l'âme de la maison saute et vole au dessus de tous et entretient, en chantant, la longévité des racines de chacun.
Ce que nous sentons et entendons est-ce les stridulations du grillon de la cheminée? Nul ne le sait. Mais nous savons tous que le grillon aime chanter et faire son trou dans la terre de nos racines.

jamadrou

Merci beaucoup Kastor, voilà de quoi alimenter notre réflexion à tous.

jamadrou
  • 5. jamadrou | 24 Juil 2017

Pour Marie Minoza suite à son dernier commentaire , page précédente.
"L'Âme de la maison" est une nouvelle fantastique de Théophile Gautier
Il y a des rendez-vous coïncidence qu'il ne faut pas rater Marie...

Thérèse Le Cars
  • 6. Thérèse Le Cars | 24 Juil 2017

L'âme des maisons imprime le coeur des survivants

jamadrou

@Thérèse Le Cars
et je crois que l'impression est à l'encre indélébile.

Pascal

L'âme de la maison
se réfugie
dans chacun de ses habitant

J'entends encore l'âme
de la maison de mon enfance
dans la résonance de nos cris d'enfant

julie

Ici, elle s'écroule.... ailleurs, on l'écroule et partout des larmes coulent ; l'homme est vraiment la plus incompréhensible des espèces
Bien dit, merci espèce de gentille Jama Bonne journée. Bisous.

jill bill
  • 10. jill bill (site web) | 25 Juil 2017

Quand une demeure meurt, elle ne fait pas tjs des petites, terrain vague et vague à l'âme de voir l'endroit nu ou des âmes vécurent là...

Marie Minoza
  • 11. Marie Minoza (site web) | 25 Juil 2017

Les pierres de nos maisons ont une âme, il faut savoir s'asseoir et les écouter...

*************************************

Merci pour la référence du texte de Théophile Gauthier
https://fr.wikisource.org/wiki/Contes_humoristiques/L%E2%80%99%C3%82me_de_la_maison

********************

Lorsque mes pieds m’ont porté longtemps, et que je suis las, alors je m’assois au bord du chemin, le dos appuyé contre un tronc d’arbre, et je laisse flotter mes regards à droite, à gauche, tantôt au ciel, tantôt sur la terre.

Je demeure là des demi-journées, ne faisant aucun mouvement, les jambes croisées, les bras pendants, le menton dans la poitrine, ayant l’air d’une idole chinoise ou indienne, oubliée dans le chemin par un bonze ou un bramine.

Pourtant, n’allez pas croire que le temps ainsi passé soit du temps perdu. Cette mort apparente est ma vie.

Cette solitude et cette inaction, insupportables pour tout autre, sont pour moi une source de voluptés indéfinissables.

jamadrou
  • 12. jamadrou (site web) | 25 Juil 2017

Oui Jill c'est ainsi...

Une demeure meurt
et ne demeurent que les souvenirs

jamadrou
  • 13. jamadrou (site web) | 25 Juil 2017

Marie, Un texte qui pourrait être déposé sous le billet RIEN
RIEN est "pour moi une source de voluptés indéfinissables".

petite fleur bleue
  • 14. petite fleur bleue | 25 Juil 2017

coucou, me revoilà après un long silence. Je reviens vers tes poèmes que j'apprécie toujours autant et comme avant, tes lecteurs les ont déjà commentés et me voilà muette, tout ayant été dit et écrit. bisous et bonne soirée.

jamadrou
  • 15. jamadrou (site web) | 25 Juil 2017

Coucou petite fleur bleue, en voilà une surprise!
Tu aurais pu passer sans rien dire...
Merci pour tes mots ici et douce nuit.
(Tu sais le silence est parfois bien bavard...bisou)

danae
  • 16. danae | 27 Juil 2017

C'est bien triste de voir une maison s'écrouler quand on pense à tous ceux qui ont vécu dedans et qui ont peut-être déjà disparu, fin de vie pour eux aussi ! Heureusement que les souvenirs restent.
J'ai adoré le moment passé avec toi. Bises Jama

jamadrou
  • 17. jamadrou (site web) | 27 Juil 2017

Des pans de mur s'écroulent
Des pans de Vie ressurgissent
Les souvenirs ne s'écroulent pas
Merci Danaé , moi aussi heureuse de ce temps passé en bavardage
Douce soirée

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau