Une vie, un pétale...

Des mots remontés du cours de mes lectures à droite, à gauche, je ne sais plus où, je ne sais plus quand...

 

Je vais sur mon chemin tranquille,   chaque jour j'ai quelque chose à finir

après quoi je pourrai partir et ne jamais revenir.

Partir peut-être sans avoir besoin de passeur d'âme.

Restera mon souvenir tant qu'il y aura quelqu'un pour se souvenir de moi

puis lentement mes traces s'effaceront et l'oubli doucement arrivera.

Cet oubli silencieux qui plane tel un pétale de fleur de cerisier dans la brise du grand printemps. 

 

Est-ce si important de laisser des traces?

Non, et savoir que toutes les traces finissent par disparaître

me permet d'avancer sans regarder derrière moi l'empreinte de mes pas.

Et je vis en voulant transmettre différemment.

J'aimerais que la beauté du vivant soit ma transmission

Voilà ce que j'essaie de vous dire en dessinant chaque jour.

Mais peu m'entendent; ils pensent que je divague!

Ils ne sauront donc pas que ma mort ne sera pas la détrousseuse de ma vie

​mais juste un souvenir du grand silence du pétale de la fleur de cerisier de mon jardin.

Ils ne sauront pas et leur âme à jamais restera attachée à la vie

le passeur d'âmes devra travailler longtemps pour les libérer.

 

 

Pe tales de cerisier copie

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (17)

Marie Minoza
  • 1. Marie Minoza (site web) | 11 Avr 2017
"peu m'entendent; ils pensent que je divague!"

Je crois que ce matin j'ai le même sentiment, mes créations pour mes poèmes, mes photos,
mes proches s'en fichent ou s'en moquent...

Tout ça s'envolera quand je serai partie mais qu'importe finalement si en créant on se fait plaisir...

Tes créations vont plus loin qu'un simple dessin, un simple pliage c'est toute une philosophie qui y fleurit s’épanouissant en couleurs et en mots pour tes lecteurs...

Tu transmets" la beauté" et "l'amour" de la vie...Je crois que maintenant en regardant mon cerisier je penserai à tes pétales de mots...
jill bill
  • 2. jill bill | 11 Avr 2017
Après tout ne sommes nous point un pétale de fleur... qui un jour se détache de la vie pour s'envoler comme une âme et disparaître de la surface de la terre... après avoir donné un fruit ;-)
jamadrou
Marie tes mots me remplissent de gratitude .
Continuons à admirer le vivant.
Josette
  • 4. Josette | 11 Avr 2017
Bouddha?

une invitation à la méditation
faire fi du tapage médiatique
se concentrer sur la beauté
n'être qu'un petit élément
relativé l'espace et le temps...
jamadrou
Jill après tout tu as raison; âmes qui vivent nous sommes tels des pétales de fleurs.
jamadrou
Josette oui tes mots racontent l'essentiel.
kastor
  • 7. kastor | 11 Avr 2017
"Saisi tout entier par le besoin de peindre, il s'enfermait entre des cloisons que ne perçait plus l'idée d'une mort inévitable. Ses brosses en main, il ne vivait plus que pour l'oeuvre à accomplir, périssable certes, mais nécessaire dans son jaillissement. Puis, l'oeuvre accomplie, ou le plaisir dissipé, il redevenait l'homme désarmé devant le non-sens de son existence promise au vide." André Hardelet
jamadrou
kastor, un jour déjà Adamante m' avait parlé de André Hardelet, auteur que je ne connais pas.
Je ne sais que répondre, merci et douce soirée.
Pascal
être pétale
se laisser porter par la lumière
et devenir fleur

être une vague
dix vagues
cent vagues

être ce que tu vis
vivre ce que tu es
et peu importe tout le reste
jamadrou
Merci Pascal tu sais pourquoi je divague.
Aloysia
Telle ces pétales harmonieusement disposés autour des fils qui les emprisonnent tu poses tes mots et tes compositions jour après jour... Les cordes croisées rappellent la caisse de résonance d'un clavecin et de même la prétendue prison résonne en beauté à chacun de tes gestes... Que tu le veuilles ou non, les traces sont là, vivantes jour après jour, mais disparaissant également jour après jour.
la Vieille Marmotte
  • 12. la Vieille Marmotte | 15 Avr 2017
Pour moi,
seul ce qui se construit, silencieusement, en cet instant même, a valeur d'existence.
le quantième de seconde d'avant n'est déjà plus, le quantième de seconde d'après n'est pas encore
je retourne à mon silence, :-))
quelle activité ! :-)))))
jamadrou
tu retournes à ton silence Vieille marmotte mais "entre temps" tu es passé sous mon dessin sous mes mots et tu as déposé ton impression
finalement l'important c'est peut être "l'entre temps", ce pas de danse qui harmonise le passé et le présent pour en faire un futur antérieur acceptable.
Dans cet entre temps, j'aime vagabonder, j'aime faire dans cet écart du temps Mon grand écart, ma figure de style!!
la Vieille Marmotte
  • 14. la Vieille Marmotte | 15 Avr 2017
Le "Peut" Être, peut advenir, peut-être, alors, quelque part, sans même que je le sache ? .... ce 15 avril 2017, à 9h15
jamadrou
oui Vieille marmotte ce 15 avril à 9h15 tu a pu être sans le savoir celle qui , entre temps, a fait un grand écart dans le temps, ce temps qui en fait n'existe pas, n'Est pas; il faut bien l'admettre.
la Vieille Marmotte
  • 16. la Vieille Marmotte | 15 Avr 2017
Pour l'herbier, page prochaine :
https://youtu.be/oLnTl4u7p_Y
ah, mais non, mais oui, pas cette interprétation-là !!
Bon week-end pascal Jacqueline !
jamadrou
Toi aussi Françoise Joyeuses Pâques chocolatées et ensoleillées

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau