Apparition

 

Je suis en train de désherber une bordure, d'arracher les envahissantes que nous appelons mauvaises herbes,

je laisse les muscaris desséchés pour qu'ils s'aiment et prolifèrent tranquillement,

je trie ce que je veux garder, ce que je veux éliminer...je suis attentive à chacun de mes gestes.

Et voilà qu'elle apparaît et je la reconnais c'est Platycodon "astra"

Je gratte délicatement la terre autour d'elle

Son apparition me ravit.

Elle est là, l'hiver l'a laissée dormir en paix.

Reposée elle sort sa tête et me salue et tout simplement me voilà heureuse de la revoir.

La rosée a déposé sur sa tête des petits diamants,

elle a l'air de s'ébrouer et de dire : "ouf! elle m'a reconnue"

"Va-t-elle entendre ma promesse?

Celle de lui offrir dès le début de l'été des fleurs bleues qui carillonneront la joie d'avoir été reconnue,

mais au fait, m'a-t-elle reconnue par amour?

est-ce que c'est savoir me nommer qui a fait qu'elle m'ait reconnue?

 

Platicodon astra

 

jamadrou le 13 mai 2017, 10h

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (19)

Josette
une belle promesse pour te remercier ses clochettes bleues vont carillonner Jamadrou !
Marie Minoza
  • 2. Marie Minoza (site web) | 13 Mai 2017
Jolie découverte, un amour de fleur pour embaumer de futurs matins...
jamadrou
oui Josette et ce sera Pâques en été!
Pascal
Pour rien au monde
elles n'auraient voulu
louper ce rendez vous ...
julie
Bien sûr qu'elle t'a reconnue... il suffisait d'approcher l'oreille pour entendre des mots bleus et ses petits bras verts cru s'enrouler autour de ton cou :)
La fleur est tributaire de son jardinier, en échange elle le comble de couleurs et parfums envoutants.
J'adore ton texte, c'est très beau... bravo !
Bon weekend Jama. Bisous.
jamadrou
et pourtant Pascal elles auraient très bien pu être arrachées pendant ce désherbage!
jamadrou
Julie quand elle sera en fleurs je mettrai sa photo pour toi et un peu pour les autres visiteurs...
bisou et bonne soirée
Pascal
Je crois qu'au fond
les fleurs te connaissent bien
peut être même mieux que toi
c'est pour cela qu'elles n'avaient même pas peur
d'être arrachées
jamadrou
Tu en sais des choses Pascal!!! :-))
Aloysia
Ça par exemple ! Même titre, autre fleur...
jamadrou
Oui Aloysia, par exemple.
jill bill
  • 12. jill bill (site web) | 14 Mai 2017
Faire la différence entre le bon et le "mauvais", ce que nous ne souhaitons au jardin, chaque être vivant est un don de la nature... même si nous sélectionnons, belle journée jamadrou !
jamadrou
  • 13. jamadrou | 14 Mai 2017
Tu as tellement raison Jill!
Pourquoi je m'octroie le droit d'arracher (à la vie) certains indésirables? Sur quel critère je me base? la beauté, la vitesse de prolifération, la non appartenance à la famille appelé fleur, la couleur, la façon de grandir etc....

Quelquefois j'essaie lorsque j'invite une nouvelle plante à migrer dans un coin de mon jardin, de faire place nette, de mettre du broyat avant de l'implanter pour faire comprendre aux "mauvaises" herbes de ne pas pousser ici. Est-ce la bonne solution?
Ce n'est pas apprendre à vivre ensemble ça!

Bon dimanche Jill sans faire crier , sans déraciner et faire mourir certaines jolies et belles plantes que nous jugeons indésirables
Pascal
Je me suis aussi posé cette question...arracher ou pas ?
la réponse si dessous
http://parler-en-silence.eklablog.com/mauvaises-herbes-a93023453
Josette
en ce moment devant l'ampleur des chardons il me vient des envies meurtrières...
jamadrou
@Pascal, merci à toi, chacun sa méthode......

@ Josette, je me sens moins seule !
Mais attention à toi! Dans le langage des fleurs le chardon pique et te dis "vos paroles me chagrinent, méfiez-vous de ma vengeance!"
(Par contre, le chardon bleu protège contre les mauvais sorts, est une représentation solaire, et a une symbolique favorable)
alors Josette bas-toi avec cet intrus envahissant de belle façon!! Bon dimanche
Balaline
  • 17. Balaline | 14 Mai 2017
Il y a peut-être la mémoire des gestes
celle de l'apprivoisement,de la délicatesse
du respect de la vie et de la beauté
comme le cordon qui relie la terre à l'humain.
Elles le sentent, et elles sentent bon !
jamadrou
Oui
Douce nuit Balaline
jama
  • 19. jama | 15 Mai 2017
A une fleur

"Que me veux-tu, chère fleurette,
Aimable et charmant souvenir ?
Demi-morte et demi-coquette,
Jusqu’à moi qui te fait venir ?
Sous ce cachet enveloppée,
Tu viens de faire un long chemin.
Qu’as-tu vu ? que t’a dit la main
Qui sur le buisson t’a coupée ?
N’es-tu qu’une herbe desséchée
Qui vient achever de mourir ?
Ou ton sein, prêt à refleurir,
Renferme-t-il une pensée ?
Ta fleur, hélas ! a la blancheur
De la désolante innocence ;
Mais de la craintive espérance
Ta feuille porte la couleur.
As-tu pour moi quelque message ?
Tu peux parler, je suis discret.
Ta verdure est-elle un secret ?
Ton parfum est-il un langage ?
S’il en est ainsi, parle bas,
Mystérieuse messagère ;
S’il n’en est rien, ne réponds pas ;
Dors sur mon coeur, fraîche et légère.
Je connais trop bien cette main,
Pleine de grâce et de caprice,
Qui d’un brin de fil souple et fin
A noué ton pâle calice.
Cette main-là, petite fleur,
Ni Phidias ni Praxitèle
N’en auraient pu trouver la soeur
Qu’en prenant Vénus pour modèle.
Elle est blanche, elle est douce et belle,
Franche, dit-on, et plus encor ;
A qui saurait s’emparer d’elle
Elle peut ouvrir un trésor.
Mais elle est sage, elle est sévère ;
Quelque mal pourrait m’arriver.
Fleurette, craignons sa colère.
Ne dis rien, laisse-moi rêver."

Alfred de Musset, Poésies nouvelles

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau