Effleurement

 

photo JD

Effleurement

J'ai senti sur ma joue, sur mes paupières

comme l'effleurement de la respiration du silence,

cette respiration furtive du temps qui passe.

J'ai fermé les yeux pour mieux entendre.

 

jamadrou © 26 avril 2016    (A fleur de peau)

 

 

 

Commentaires (16)

Josette
Dans les moires de l'eau je vois un visage les lèvres closes au regard interrogateur !
les paréidéolies ne sont pas que dans les nuages ?
Balaline
  • 2. Balaline | 26 Avr 2016
Effleurement silence
a pas de velours la vie s'eveille lentement
un peu de magie beaucoup d'amour pour naitre et grandir
eva
Il faut profiter de ce silence-là, parce que souvent, le temps qui passe fait un bruit assourdissant...
jill bill
On plongeant dans ta photo on ressent un bien-être, celui d'un foetus baignant dans les eaux maternelle... ;-)
Nath
Délicieuse caresse de mots... bleus....
je ferme les yeux aussi !
jamadrou
C'est vrai Josette les images vont de l'eau jusqu'au nuages et l'imagination les suit au galop
jamadrou
Balaline...et on voit et on entend tout ce que notre coeur cherche
jamadrou
Eva, Merci pour ce conseil qui semble avisé.
jamadrou
Alors Jill toi tu as entendu les ondes sonores de ta maman.
jamadrou
Oh! oui Nath...
"Les mots bleus
Les mots qu'on dit avec les yeux
une phrase inutile
briserait l'instant fragile
D'une rencontre "
danae
Moi aussi je sens ici la respiration du silence, alors je m'en vais à pas furtifs pour ne pas le briser !!!
jamadrou
Merci Danaé pour tes douces "pattes de velours"
bisou
jamadrou
  • 13. jamadrou | 27 Avr 2016
Pour toi Nath
Ce chant traduit la volonté de paix qui nous habite et qui nous fait dépasser les frontières pour être citoyen de cette terre.
Refrain :
Nous le voulons ce monde bleu plein de soleil.
Avec des milliers de colombes dans le ciel
Avec des fleurs, des champs de blé
Et là-bas un bel arc-en-ciel
Nous le voulons – ce monde bleu.

1.- Et nos maisons accueilleront cette lumière
Chacun sera le citoyen de cette terre.
Tu m’offriras l’eau de ton puits, et moi celle de ma rivière
C’est tellement beau – d’être ton frère.

2.- Et tes chansons diront le vent qui nous soulève
Et mes chansons partageront nos plus beaux rêves
Car nous croyons en l’Espérance, aux chants de paix et à la trêve.
En toi, en moi – un jour se lève.

3.- Et nos saisons prendront le temps de moissonner.
Et puisque qu’aimer, c’est d’abord se mettre en danger.
Puisqu’on ne peut pas arrêter un cœur qui chante de chanter :
Viens avec nous – on va danser ! JC Gianadda
Aloysia
Magnifique volute qui ressemble à des nervures sur une pierre translucide tandis que l'on y devine une eau fraîche avec des gouttes qui s'en échappent... Espace de rêve où pleure doucement un souvenir disparu.
jamadrou
Aloysia, ainsi tu sais lire le miroir de l'eau?
Belle soirée à vous.
photodilettante
  • 16. photodilettante | 30 Avr 2016
rêve bleu

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau