Pour revenir il faut partir

 

Chemin d e te

...Elle lui avait  dit,  je pars, laisse-moi partir.

Elle marchait sur ce long chemin heureuse, libre, tranquille.

Elle pensait ne rien attendre,  juste marcher.

Pourtant elle se surprit à essayer de deviner ce qu’elle trouverait derrière le prochain virage :

un plus beau paysage, quelques petits animaux de passage, des arbres très hauts cimes en voyage ?

Une brise légère effaça ces agréables tableaux.

 Et si derrière le virage elle trouvait un trou, sombre,  boueux comme une fin de chemin ?

C'est un vent plus fort qui effaça  ce tableau noir.

Elle se souvint alors de ses paroles à lui : « les attentes font toujours mal, la vie est courte »

Elle s’assit sur la mousse et dit au vent :

en me laissant partir  seule sur ce chemin, tu me laisses la possibilité de revenir par  amour de la vie.

Elle a entendu le vent lui dire : va.

Dans son sac à dos, elle avait mis son bâton de marche.

Avec lui elle reprit son chemin elle était prête à marcher des heures et des jours...

Poullan sur mer6

 jamadrou © oct/2015 (Suggérer effleurer.  extrait)

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (6)

danae
Coucou Jama, j'aime tant partir que certaines fois j'aimerais bien oublier de revenir ! Un jour je partirai pour de bon sans espoir de retour sur terre, à moins que la réincarnation existe et là je me demande ce que je ferai de ma nouvelle vie ! Il y a là de quoi rêver n'est-ce pas ! Gros bisous là où que tu sois. J'ai salué l'océan pour toi.
jamadrou
Danaé je vais revenir voir l'océan avec toi.
jill bill
Une envie plus forte que tout... en vagabondage, en pèlerinage, qu'importe, le coeur a ses raisons que la raison ignore... ;-)
jamadrou
Merci Jill,
vagabondage, pélerinage...l'histoire nous dira sa raison, si c'est juste pour avoir le bonheur de faire le choix de revenir, sa démarche est boiteuse ne crois-tu pas?
mamgoz
  • 5. mamgoz | 09 Oct 2015
J'étais prête à partir... Tout était clair dans ma tête..
Et puis un coup de vent m'a bousculé..Pour m'emmener plus loin encore . J'ai sauté au-dessus des trous boueux, je me suis abritée sous des branches en forme de bras, qui ont su me protéger...
Et me voilà, de retour...RETOUR / ROUTER....
Mes pieds m'emporteront encore plus loin...Un jour?
Mil bises pélerines
mamgoz
jamadrou
grosse bise Martine la marcheuse.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau