Haute couture

 

aquarelle JD.

Froisse

Carré de soi froissé de moi

Haute couture, haute voltige

Pas de litige juste un vertige

Soie en soi

Voile pour androgyne qui s'assume

Ambigüité entre frivolité et mouchoir en papier

Elle descend l'escalier escarpins aux pieds

Il le monte en chantant flirtant avec les graves

Carré de soie bleu pour bébé rose sans entraves

Morceau d'île qui laisse flotter le doute

Morceau d'ailes qui laisse voler l'oiseau jusqu'au bout de la route

Liberté d'aimer et d'être aimer par le monde entier.

 

 jamadrou © 4 juin 2016    (A fleur de peau)

Commentaires (15)

Pascal

les couleurs s'entrelacent
abandonnant leur quand à soi
pour s'aimer, pour être aimées

PS : je me me demande si tu ne les as pas un peu froissées

jamadrou

Pascal, et peut-être aussi froissé mes lecteurs...

julie

Où y'a du froissé il y a aussi frisson ! :D
Superbe envolée poétique !
Quant aux doux rose et bleu... joli mariage chromatique, chapeau bas Jama ;)

jamadrou

Bonne nuit Julie tout en frissons dans tes draps froissés....

julie

:D :D
Ca se voit tant que je n'aime pas repasser ? :(
A demain Jama, ce fût un plaisir d'échanger avec toi. :)
Bisous.

jamadrou

plaisir partagé Julie.

Aloysia

Crois-tu qu'il y ait "couture" - même haute - dans ce merveilleux voile irisé ? Crois-tu que l'on puisse en distinguer le bleu du rose, de ce qui monte ou descend ? De Soi-e Moi-rée cette étoffe est faite de rêve, voilà tout ! Et en rêve, l'amour se glisse sans bruit dans toutes les directions jusqu'à remplir l'espace de son rire multicolore ! Bises.

jamadrou

Je ne sais que te dire Aloysia

Balaline
  • 9. Balaline | 05 Juin 2016

Ile ou aile
en rose dentelle
en bleu amour
en coeur froissé
en sourire défroissé
pour un voyage au bout
au bout de cet espoir tout rond
qui libérera la terre
lumière liberté libellule légèreté
les ailes les îles les elles les ils
au son des baisers

jamadrou
  • 10. jamadrou (site web) | 05 Juin 2016

C'est ainsi oui Balaline
Ni il ni elle
Juste un accord
une harmonie
oui juste un intervalle harmonique
hétéro phonie
ni elle ni lui
une nébuleuse colorée
en chœur froissé
au son de la liberté d'aimer

Balaline
  • 11. Balaline | 06 Juin 2016

Papier froissé en ondes irisées
rivières soyeuses
sentiers bleu -buvard
eau porteuse de vie
coule coule
dilue les bleus de leurs âmes

jamadrou
  • 12. jamadrou (site web) | 06 Juin 2016

Vague à l'âme
Larmes essuyées
Mouchoir en papier froissé
Éponge cette eau bleu
Ou le sang dilué
Trace en rose
le long chemin
Pour atteindre cette liberté
D'être estuaire
Aux marées d'eau salée
Et d'eau douce mélangée

jamadrou
  • 13. jamadrou | 06 Juin 2016

En écrivant ce texte, je pensais à Sony Chang, chroniqueuse, humoriste,
Image

Nath

Ton bébé rose issu de bleu... me fait penser à qq cellules qui seraient croiser... et aimer... "question de genre" ???!!

jamadrou
  • 15. jamadrou (site web) | 07 Juin 2016

Bien pensé Nath
Ton "Question de genre" fut le déclencheur !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau